M-9, r. 23.1 - Règlement sur les infirmières praticiennes spécialisées

Texte complet
11. Malgré l’article 9, l’infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne dans une installation en région isolée peut:
1°  effectuer des soins avancés en réanimation cardiorespiratoire, en réanimation pédiatrique, en réanimation néonatale et en réanimation des polytraumatisés;
2°  effectuer un accouchement d’urgence et traiter les hémorragies du post-partum;
3°  effectuer le traitement pour intoxication.
L’infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne dans une installation en région isolée exerce les activités prévues aux paragraphes 1 à 3 du premier alinéa à la condition d’être titulaire d’une attestation délivrée par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec suivant laquelle elle a réussi un stage clinique de 9 semaines réparties comme suit:
1°  5 semaines en soins d’urgence dans un centre hospitalier, exploité par un établissement, avec une urgence à haut débit;
2°  2 semaines en soins d’urgence pédiatrique dans un centre hospitalier, exploité par un établissement, avec une urgence à haut débit;
3°  2 semaines en salle d’accouchement dans un centre hospitalier, exploité par un établissement, qui offre des services obstétriques à haut débit.
De plus, pour exercer une activité prévue au paragraphe 1 du premier alinéa, elle doit être titulaire de l’attestation correspondante, soit, selon le cas:
1°  l’attestation en soins avancés en réanimation cardio-vasculaire (SARC) délivrée par la Fondation des maladies du coeur et de l’AVC du Canada, selon les normes et les lignes directrices établies conjointement par la Fondation et par le Comité de liaison international sur la réanimation;
2°  l’attestation en soins avancés en réanimation pédiatrique (SARP) délivrée par la Fondation des maladies du coeur et de l’AVC du Canada, selon les normes et les lignes directrices établies conjointement par la Fondation et par le Comité de liaison international sur la réanimation;
3°  l’attestation en réanimation néonatale délivrée par la Société canadienne de pédiatrie;
4°  l’attestation en soins de traumatologie pour les infirmières (Trauma Nursing Core Course (TNCC)) délivrée par le National Emergency Nurses Association (NENA, Canada) ou l’Emergency Nurses Association (ENA, États-Unis).
Pendant le stage prévu au deuxième alinéa, l’infirmière praticienne spécialisée peut, en présence d’un médecin, exercer les activités requises aux fins de compléter ce stage.
84-2018D. 84-2018, a. 11.
En vig.: 2018-03-08
11. Malgré l’article 9, l’infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne dans une installation en région isolée peut:
1°  effectuer des soins avancés en réanimation cardiorespiratoire, en réanimation pédiatrique, en réanimation néonatale et en réanimation des polytraumatisés;
2°  effectuer un accouchement d’urgence et traiter les hémorragies du post-partum;
3°  effectuer le traitement pour intoxication.
L’infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne dans une installation en région isolée exerce les activités prévues aux paragraphes 1 à 3 du premier alinéa à la condition d’être titulaire d’une attestation délivrée par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec suivant laquelle elle a réussi un stage clinique de 9 semaines réparties comme suit:
1°  5 semaines en soins d’urgence dans un centre hospitalier, exploité par un établissement, avec une urgence à haut débit;
2°  2 semaines en soins d’urgence pédiatrique dans un centre hospitalier, exploité par un établissement, avec une urgence à haut débit;
3°  2 semaines en salle d’accouchement dans un centre hospitalier, exploité par un établissement, qui offre des services obstétriques à haut débit.
De plus, pour exercer une activité prévue au paragraphe 1 du premier alinéa, elle doit être titulaire de l’attestation correspondante, soit, selon le cas:
1°  l’attestation en soins avancés en réanimation cardio-vasculaire (SARC) délivrée par la Fondation des maladies du coeur et de l’AVC du Canada, selon les normes et les lignes directrices établies conjointement par la Fondation et par le Comité de liaison international sur la réanimation;
2°  l’attestation en soins avancés en réanimation pédiatrique (SARP) délivrée par la Fondation des maladies du coeur et de l’AVC du Canada, selon les normes et les lignes directrices établies conjointement par la Fondation et par le Comité de liaison international sur la réanimation;
3°  l’attestation en réanimation néonatale délivrée par la Société canadienne de pédiatrie;
4°  l’attestation en soins de traumatologie pour les infirmières (Trauma Nursing Core Course (TNCC)) délivrée par le National Emergency Nurses Association (NENA, Canada) ou l’Emergency Nurses Association (ENA, États-Unis).
Pendant le stage prévu au deuxième alinéa, l’infirmière praticienne spécialisée peut, en présence d’un médecin, exercer les activités requises aux fins de compléter ce stage.
84-2018D. 84-2018, a. 11.