M-17.2, r. 2 - Modalités de signature de certains actes, documents ou écrits du ministère de la Famille

Texte complet
3. Outre les autorisations mentionnées à l’article 2, le sous-ministre adjoint ou le directeur général de la Direction générale de l’administration et des technologies est autorisé à signer pour l’ensemble des activités du ministère:
1°  les appels d’offres et les contrats d’approvisionnement de 25 000 $ ou moins, y compris ceux liés aux télécommunications ou aux technologies de l’information;
1.1°  les appels d’offres et les contrats de services de 100 000 $ ou moins, y compris ceux liés aux télécommunications ou aux technologies de l’information; 
2°  les ententes conclues en vertu de l’article 10 de la Loi sur le ministère de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine (chapitre M-17.2);
3°  tout document portant sur l’octroi de subventions ou d’autres contributions financières dont les normes d’attribution, par le biais d’un cadre normatif ou autrement, ont été approuvées par le gouvernement ou le Conseil du trésor, à l’exception des documents portant sur l’octroi de subventions en vertu de la Loi favorisant l’établissement d’un régime de retraite à l’intention d’employés oeuvrant dans le domaine des services de garde à l’enfance (chapitre E-12.011) et de la Loi sur les services de garde éducatifs à l’enfance (chapitre S-4.1.1);
4°  tout document portant sur l’octroi de subventions non normées de 50 000 $ ou moins ou, sous réserve de l’approbation préalable du Conseil du trésor, d’un montant supérieur à 50 000 $, à l’exception des subventions pouvant être octroyées en vertu de la Loi favorisant l’établissement d’un régime de retraite à l’intention d’employés oeuvrant dans le domaine des services de garde à l’enfance et de la Loi sur les services de garde éducatifs à l’enfance;
5°  les ententes d’occupation ou d’aménagement d’immeubles avec la Société québécoise des infrastructures;
6°  les actes et documents relatifs aux aliénations de biens meubles excédentaires.
D. 485-2013, a. 3; 196-2016D. 196-2016, a. 4.
3. Outre les autorisations mentionnées à l’article 2, le sous-ministre adjoint de la Direction générale de l’administration est autorisé à signer pour l’ensemble des activités du ministère:
1°  les appels d’offres et les contrats d’approvisionnement ou de services, y compris ceux liés aux télécommunications ou aux technologies de l’information;
2°  les ententes conclues en vertu de l’article 10 de la Loi sur le ministère de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine (chapitre M-17.2);
3°  tout document portant sur l’octroi de subventions ou d’autres contributions financières dont les normes d’attribution, par le biais d’un cadre normatif ou autrement, ont été approuvées par le gouvernement ou le Conseil du trésor, à l’exception des documents portant sur l’octroi de subventions en vertu de la Loi favorisant l’établissement d’un régime de retraite à l’intention d’employés oeuvrant dans le domaine des services de garde à l’enfance (chapitre E-12.011) et de la Loi sur les services de garde éducatifs à l’enfance (chapitre S-4.1.1);
4°  tout document portant sur l’octroi de subventions non normées de 50 000 $ ou moins ou, sous réserve de l’approbation préalable du Conseil du trésor, d’un montant supérieur à 50 000 $, à l’exception des subventions pouvant être octroyées en vertu de la Loi favorisant l’établissement d’un régime de retraite à l’intention d’employés oeuvrant dans le domaine des services de garde à l’enfance et de la Loi sur les services de garde éducatifs à l’enfance;
5°  les ententes d’occupation ou d’aménagement d’immeubles avec la Société québécoise des infrastructures;
6°  les actes et documents relatifs aux aliénations de biens meubles excédentaires.
D. 485-2013, a. 3.
3. Outre les autorisations mentionnées à l’article 2, le sous-ministre adjoint de la Direction générale de l’administration est autorisé à signer pour l’ensemble des activités du ministère:
1°  les appels d’offres et les contrats d’approvisionnement ou de services, y compris ceux liés aux télécommunications ou aux technologies de l’information;
2°  les ententes conclues en vertu de l’article 10 de la Loi sur le ministère de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine (chapitre M-17.2);
3°  tout document portant sur l’octroi de subventions ou d’autres contributions financières dont les normes d’attribution, par le biais d’un cadre normatif ou autrement, ont été approuvées par le gouvernement ou le Conseil du trésor, à l’exception des documents portant sur l’octroi de subventions en vertu de la Loi favorisant l’établissement d’un régime de retraite à l’intention d’employés oeuvrant dans le domaine des services de garde à l’enfance (chapitre E-12.011) et de la Loi sur les services de garde éducatifs à l’enfance (chapitre S-4.1.1);
4°  tout document portant sur l’octroi de subventions non normées de 50 000 $ ou moins ou, sous réserve de l’approbation préalable du Conseil du trésor, d’un montant supérieur à 50 000 $, à l’exception des subventions pouvant être octroyées en vertu de la Loi favorisant l’établissement d’un régime de retraite à l’intention d’employés oeuvrant dans le domaine des services de garde à l’enfance et de la Loi sur les services de garde éducatifs à l’enfance;
5°  les ententes d’occupation ou d’aménagement d’immeubles avec la Société immobilière du Québec;
6°  les actes et documents relatifs aux aliénations de biens meubles excédentaires.
D. 485-2013, a. 3.