C-26, r. 250.01 - Règlement sur les normes d’équivalence de diplôme et de la formation aux fins de la délivrance d’un permis de l’Ordre professionnel des technologistes médicaux du Québec

Texte complet
2. Une personne bénéficie d’une équivalence de diplôme si elle est titulaire d’un diplôme délivré par un établissement d’enseignement situé hors du Québec au terme d’un programme d’études en technologie d’analyses biomédicales au moins équivalent à celui de niveau collégial du Québec et qui comporte un minimum de 2 850 heures de formation, dont au moins 2 190 heures de formation spécifique à la technologie d’analyses biomédicales.
Les heures de formation spécifique à la technologie d’analyses biomédicales doivent comprendre au moins :
1°  295 heures formant à exécuter des activités de contrôle de qualité en milieu clinique, à caractériser des échantillons biologiques sur le plan de l’anatomie et de la physiologie, à faire des dosages de base de biomolécules en milieu clinique et à effectuer des analyses biomédicales en biologie moléculaire;
2°  105 heures, dont un minimum de 20 heures de stage en milieu clinique en prélèvement, formant à prélever des échantillons biologiques sur une personne, à effectuer des activités professionnelles liées à la pharmacologie et à soumettre des échantillons de liquides biologiques à des traitements préalables aux analyses biomédicales;
3°  215 heures, dont un minimum de 115 heures de stage en milieu clinique en hématologie et en hémostase, formant à effectuer des analyses biomédicales en hématologie et en hémostase;
4°  185 heures, dont un minimum de 90 heures de stage en milieu clinique en immunohématologie, formant à effectuer des analyses en médecine transfusionnelle, à préparer des produits sanguins pour transfusion et à résoudre des problèmes transfusionnels;
5°  341 heures, dont un minimum de 112 heures de stage en milieu clinique en biochimie, formant à effectuer des analyses biomédicales en biochimie et à faire des dosages spécialisés de biomolécules en milieu clinique;
6°  330 heures, dont un minimum de 160 heures de stage en milieu clinique en microbiologie, formant à effectuer des analyses biomédicales en microbiologie et à identifier des microorganismes;
7°  190 heures, dont un minimum de 40 heures de stage en milieu clinique en histopathologie, formant à produire des coupes histologiques en vue d’examens en pathologie;
8°  45 heures formant à exécuter une validation biologique des résultats d’analyses biomédicales;
9°  30 heures portant sur les lois et les règlements, le système de santé québécois, l’éthique et la déontologie, le contexte local permettant de comprendre et d’analyser la pratique en analyse biomédicale au Québec, de gérer, de manière autonome, l’ensemble des tâches dans le cadre de la pratique et d’établir des relations professionnelles.
Au moins 565 heures des heures de formation prévues au deuxième alinéa sont consacrées à des stages en milieu clinique.
OPQ 2019-334Décision OPQ 2019-334, a. 2.
En vig.: 2019-10-03
2. Une personne bénéficie d’une équivalence de diplôme si elle est titulaire d’un diplôme délivré par un établissement d’enseignement situé hors du Québec au terme d’un programme d’études en technologie d’analyses biomédicales au moins équivalent à celui de niveau collégial du Québec et qui comporte un minimum de 2 850 heures de formation, dont au moins 2 190 heures de formation spécifique à la technologie d’analyses biomédicales.
Les heures de formation spécifique à la technologie d’analyses biomédicales doivent comprendre au moins :
1°  295 heures formant à exécuter des activités de contrôle de qualité en milieu clinique, à caractériser des échantillons biologiques sur le plan de l’anatomie et de la physiologie, à faire des dosages de base de biomolécules en milieu clinique et à effectuer des analyses biomédicales en biologie moléculaire;
2°  105 heures, dont un minimum de 20 heures de stage en milieu clinique en prélèvement, formant à prélever des échantillons biologiques sur une personne, à effectuer des activités professionnelles liées à la pharmacologie et à soumettre des échantillons de liquides biologiques à des traitements préalables aux analyses biomédicales;
3°  215 heures, dont un minimum de 115 heures de stage en milieu clinique en hématologie et en hémostase, formant à effectuer des analyses biomédicales en hématologie et en hémostase;
4°  185 heures, dont un minimum de 90 heures de stage en milieu clinique en immunohématologie, formant à effectuer des analyses en médecine transfusionnelle, à préparer des produits sanguins pour transfusion et à résoudre des problèmes transfusionnels;
5°  341 heures, dont un minimum de 112 heures de stage en milieu clinique en biochimie, formant à effectuer des analyses biomédicales en biochimie et à faire des dosages spécialisés de biomolécules en milieu clinique;
6°  330 heures, dont un minimum de 160 heures de stage en milieu clinique en microbiologie, formant à effectuer des analyses biomédicales en microbiologie et à identifier des microorganismes;
7°  190 heures, dont un minimum de 40 heures de stage en milieu clinique en histopathologie, formant à produire des coupes histologiques en vue d’examens en pathologie;
8°  45 heures formant à exécuter une validation biologique des résultats d’analyses biomédicales;
9°  30 heures portant sur les lois et les règlements, le système de santé québécois, l’éthique et la déontologie, le contexte local permettant de comprendre et d’analyser la pratique en analyse biomédicale au Québec, de gérer, de manière autonome, l’ensemble des tâches dans le cadre de la pratique et d’établir des relations professionnelles.
Au moins 565 heures des heures de formation prévues au deuxième alinéa sont consacrées à des stages en milieu clinique.
OPQ 2019-334Décision OPQ 2019-334, a. 2.