C-26, r. 221.1.001 - Règlement sur une activité de formation des sexologues pour l’évaluation des troubles sexuels

Texte complet
Annexe I
(a. 1)
Formation
Objectifs de la formation
La formation théorique et pratique permet d’acquérir une compréhension des éléments suivants:
1° les modèles, les théories et les principes d’évaluation en sexologie clinique;
2° le développement et le fonctionnement de la sexualité;
3° la physiologie, l’endocrinologie et la neurologie du fonctionnement sexuel;
4° les troubles sexuels, notamment les diverses dysfonctions sexuelles, les troubles paraphilliques, la dysphorie de genre avec ou sans trouble du développement sexuel et les troubles sexuels autrement spécifiés ou non spécifiés;
5° les méthodes et techniques d’évaluation, notamment en psychométrie.
Le corpus de connaissances théoriques ainsi que la période d’apprentissage par stage doivent permettre au sexologue de développer un esprit critique et la maîtrise requise pour l’exercice de l’activité.
Formation théorique
La formation théorique est composée d’au moins 24 crédits de niveau universitaire de premier ou de deuxième cycle comprenant au moins 9 crédits de deuxième cycle, répartis de la façon suivante:
1° 3 crédits ou 135 h portant sur les composantes biomédicales des troubles sexuels;
2° 3 crédits ou 135 h portant sur la psychopathologie dont les systèmes de classification des troubles mentaux;
3° 6 crédits ou 270 h portant sur l’étiologie, la symptomatologie et l’évolution des troubles sexuels;
4° 3 crédits ou 135 h portant sur les théories du développement et du comportement sexuel;
5° 9 crédits ou 405 h portant sur les modèles d’évaluation diagnostique et clinique des troubles sexuels.
Un crédit représente 45 heures de formation ou d’activités d’apprentissage, planifiées sous forme de présence dans une salle de cours, dans un laboratoire, dans un atelier, dans le cadre d’un stage ou sous forme de travail personnel dirigé.
Formation pratique
La formation pratique, composée de stages et de séminaires ou d’ateliers, doit se réaliser dans des milieux actifs de pratique où il y a exposition à une clientèle souffrant de troubles sexuels.
Cette formation consiste en une pratique supervisée comprenant au minimum les heures suivantes:
1° 375 heures consacrées à l’évaluation des troubles sexuels, dont 70 heures de contact direct auprès d’au moins 10 clients, un couple représentant un client;
2° 250 heures consacrées au processus d’évaluation continue des troubles sexuels en cours de traitement;
3° 70 heures de supervision en évaluation des troubles sexuels, incluant 25 heures de supervision individuelle.
Si cette formation est acquise alors qu’il est membre de l’Ordre, cette exigence peut toutefois, en cours de stage, être modulée à la baisse par l’Ordre sur recommandation motivée du superviseur. Le sexologue doit alors déposer une demande de dispense de poursuivre la formation, conformément à la procédure prévue à la section II.
2016-11-14, ann. IDécision 2016-11-14, ann. I.
Annexe I
(a. 1)
Formation
Objectifs de la formation
La formation théorique et pratique permet d’acquérir une compréhension des éléments suivants:
1° les modèles, les théories et les principes d’évaluation en sexologie clinique;
2° le développement et le fonctionnement de la sexualité;
3° la physiologie, l’endocrinologie et la neurologie du fonctionnement sexuel;
4° les troubles sexuels, notamment les diverses dysfonctions sexuelles, les troubles paraphilliques, la dysphorie de genre avec ou sans trouble du développement sexuel et les troubles sexuels autrement spécifiés ou non spécifiés;
5° les méthodes et techniques d’évaluation, notamment en psychométrie.
Le corpus de connaissances théoriques ainsi que la période d’apprentissage par stage doivent permettre au sexologue de développer un esprit critique et la maîtrise requise pour l’exercice de l’activité.
Formation théorique
La formation théorique est composée d’au moins 24 crédits de niveau universitaire de premier ou de deuxième cycle comprenant au moins 9 crédits de deuxième cycle, répartis de la façon suivante:
1° 3 crédits ou 135 h portant sur les composantes biomédicales des troubles sexuels;
2° 3 crédits ou 135 h portant sur la psychopathologie dont les systèmes de classification des troubles mentaux;
3° 6 crédits ou 270 h portant sur l’étiologie, la symptomatologie et l’évolution des troubles sexuels;
4° 3 crédits ou 135 h portant sur les théories du développement et du comportement sexuel;
5° 9 crédits ou 405 h portant sur les modèles d’évaluation diagnostique et clinique des troubles sexuels.
Un crédit représente 45 heures de formation ou d’activités d’apprentissage, planifiées sous forme de présence dans une salle de cours, dans un laboratoire, dans un atelier, dans le cadre d’un stage ou sous forme de travail personnel dirigé.
Formation pratique
La formation pratique, composée de stages et de séminaires ou d’ateliers, doit se réaliser dans des milieux actifs de pratique où il y a exposition à une clientèle souffrant de troubles sexuels.
Cette formation consiste en une pratique supervisée comprenant au minimum les heures suivantes:
1° 375 heures consacrées à l’évaluation des troubles sexuels, dont 70 heures de contact direct auprès d’au moins 10 clients, un couple représentant un client;
2° 250 heures consacrées au processus d’évaluation continue des troubles sexuels en cours de traitement;
3° 70 heures de supervision en évaluation des troubles sexuels, incluant 25 heures de supervision individuelle.
Si cette formation est acquise alors qu’il est membre de l’Ordre, cette exigence peut toutefois, en cours de stage, être modulée à la baisse par l’Ordre sur recommandation motivée du superviseur. Le sexologue doit alors déposer une demande de dispense de poursuivre la formation, conformément à la procédure prévue à la section II.
2016-11-14, ann. 1Décision 2016-11-14, ann. 1.